» CULTURE » ACTUALITES » Evènements

Evènements

Madame la conseillère régionale Mme Kaourintine Hulaud
Madame la conseillère départementale Marie-Jo LE BRETON,
Monsieur le Président d’AQTA
Messieurs les Maires
Mesdames et Messieurs les conseillers communautaires
Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux
M. le représentant / commandant de la gendarmerie d’Auray
M. le commandant  / représentant des sapeurs-pompiers d’Auray
M. le recteur
MM les membres du CCAS
MM les membres des conseils des sages
M. le directeur de l’école des 2 rivières
Mme la directrice de l’école St Joseph
MM les présidents d’associations
MM les chefs d’entreprises
Mesdames, Messieurs, chers amis

Absents excusés :
Monsieur le Sous-Préfet Pierre Clavreuil,
Madame la Sénatrice Muriel JOURDA,
Monsieur le député Jimmy PAHUN (suppléante Florence BLOYET)
Monsieur Michel LE SCOUARNEC,
Maître ORAIN,
Madame Annie AUDIC, la 1ère adjointe

C’est avec un grand plaisir que je vous accueille ici pour la traditionnelle cérémonie des vœux. C’est l’occasion de faire le point sur les actions de la municipalité, c’est l’occasion pour le Maire de vous souhaiter le meilleur pour chacun d’entre vous pour cette nouvelle année qui débute.

Pour commencer, j’évoquerai les inquiétudes que peuvent avoir les élus locaux dans le contexte national. La suppression de la taxe d’habitation sera compensée au centime près par l’Etat. Soit. Reste une question importante cette dotation de remplacement suivra-t-elle l’évolution et le développement des communes ou sera-t-elle bloquée ?
Dans le domaine de l’urbanisme, le Président de la République s’est adressé aux Maires de France lors de la conférence nationale des territoires et s’est interrogé sur les rigidités de la loi littoral, sur certaines améliorations attendues de la loi ALUR.
Des parlementaires de tous bords semblent s’impliquer davantage. Alors que la jurisprudence de la loi littoral se durcit encore, est-on en droit t’attendre une éclaircie dans ce domaine malgré l’intransigeance des associations de tous bords.
Voilà quelques sujets d’inquiétudes que l’on retrouve souvent dans les discours des vœux de mes collègues.
Mais revenons à nos problèmes communaux.

D’abord un zoom sur quelques chiffres :
• Une population de 3 413 habitants soit une augmentation de près de 2 % depuis 2011.
• Etat-Civil :
16 naissances
12 mariages
3 Pacs
40 décès
• Les effectifs des écoles sont en diminution de 14 % 224 élèves (110-114)
• Environ 26 000 repas servis au restaurant scolaire (180 repas par jour en moyenne)
• 74 permis de construire niveau qu’on n’avait pas retrouvé depuis 1999, grâce notamment au lotissement du Tourbillon.
• 4 permis de lotir dont celui du Bocéno avec 137 lots.
Les programmes mis en place permettront à la commune de continuer son développement. Son attractivité reste certaine.

Faire ce qui a été annoncé et programmé.
L’espace de l’océan. Un bâtiment que vous pouvez voir puisqu’il est hors d’eau depuis quelques jours.
Le bâtiment est évidemment aux normes d’accessibilité, aux normes énergétiques. Il permettra une mutualisation des équipements avec les écoles pour la salle de motricité, mutualisation avec les 2 communes voisines pour l’ALSH. Il permettra une rationalisation des déplacements vers le restaurant scolaire et une revitalisation du centre bourg.
Un coût de 3,5 millions d’euros avec 800 000 euros de subvention. Je remercie l’état, le département, AQTA pour leur aide et j’espère la région. Mme la conseillère régionale sera attentive à notre demande.
Le bocéno.
Ce lotissement dont vous pouvez observer un croquis de principe d’aménagement comprendra 111 lots communaux : 43 lots abordables, 30 en accession à la propriété, 38 logements sociaux, 64 lots libres des privés.
En effet, cette opération a été possible par une association commune / propriétaires privés.
Une grande partie des lots communaux seront accessibles à des primo-accédants. Nous veillerons par un règlement particulier à ce que les accédants puissent s’établir sur la commune pour y rester et pour empêcher toute spéculation. Les principes d’aménagement sont une réponse aux exigences de densification imposée par la loi traduit dans le SCOT et dans le PLU. Cet apport de population donnera un nouveau dynamisme à la commune.

Autres travaux de l’année :
L’accessibilité à l’Espace "Les Chênes" 35 000 euros et la réfection de l’éclairage en led pour 40 000 euros.
Sécurisation et entretien des routes : Racines, nids de poule et des opérations plus importantes : Carrefour de Kerveurh, de Keriboulo, le Plas-Kaër, Kergurset ; Kerizan. 330 000 euros pour les 2 dernières années. C’est une nécessité pour la sécurité même si cela encourage la vitesse.
Également sécurisation des chemins piétons et vélos par l’implantation de bornes qui permettra aux secours d’intervenir très précisément en cas de problèmes. Et protection de la piste cyclable de Kerberen.
Certains abribus sont rendus plus sûrs par un éclairage photovoltaïque. Tout cela est démontable pour être déplacé selon les besoins.


Annoncer ce qui va être fait en 2018
Aménager le Bocéno. Le permis d’aménager a été affiché en décembre. Passés les délais légaux, les marchés avec les entreprises de travaux publics, les travaux devraient commencer en septembre prochain. Il faudra donc attendre encore un peu pour manifester la volonté de s’y implanter. Des annonces seront faites sur le site internet de la commune dès que cela sera possible.
Le coût des travaux prévu de 2,8 millions d’euros que la commune récupérera sur la vente des terrains.
Ouverture de l’espace de l’océan en septembre. Le comité de pilotage travaille pour les finitions intérieures pour les projets d’animation et culturels qui seront proposés.
L’école maintenant : les travaux d’accessibilité sont programmés ainsi que des travaux de qualité énergétique dont les financements ont été drainés par le PNR du Golfe obtenus dans le cadre d’un programme des territoires à énergie positive pour la croissance verte TEPCV.

Les rythmes scolaires.
Un sondage réalisé auprès des parents fait apparaitre un large consensus à les continuer à l’Ecole des 2 Rivières, plus réservé à l’Ecole St Joseph.
Deux raisons sans doute :
- 5 matinées d’enseignement étant plus favorables à l’acquisition des savoirs fondamentaux.
- Qualité des actions mises en place par le pôle jeunesse des 3 communes.
Le conseil municipal devrait donner son accord pour la continuation de cette action dans le même cadre de gratuité.
Il nous faudra aussi réfléchir cette année à la réorganisation des locaux laissés  libres après une étude et un diagnostic.

Très prochainement fourniture d’un véhicule électrique au service technique, grâce à la publicité. Ici, je voudrais remercier toutes nos entreprises qui nous aident pour ce véhicule, pour les agendas ; pour le plan de la commune.
Toutes ces entreprises forment le tissu économique de la commune même si la compétence économique appartient à la communauté de communes, elles font vivre et emploient de nombreux Crac’hois. Le bulletin municipal s’en fera l’écho dès juillet prochain dans une nouvelle rubrique vie économique. Au mois de mars, une semaine commerciale mettra en valeur le dynamisme des commerçants.

D’autres collectivités apportent leur contribution à des actions sur la commune :
- Les mouillages ont été délégués sur la rivière d’Auray aux communes du Bono et de Baden. Ça fonctionne bien, merci à eux.
- Pour la rivière de Crac’h c’est à la commune de la Trinité sur Mer que nous avons délégué cette tâche. Et là aussi, une évolution favorable apparait. Merci.
- Le sentier côtier se met en place sous la houlette de l’État et du Département. Une réunion publique a eu lieu jeudi dernier pour envisager le parcours propriété par propriété et valider le circuit. Une affaire qui prendra un certain temps. L’enquête publique aura lieu en 2019.
- AQTA. Notre communauté de communes qui intervient évidement dans ses domaines de compétences et ils sont nombreux.
Réfection du réseau d’eau potable du carrefour de Kerizac au bourg.
Assainissement collectif à Kersolard qui est pour nous un espace sensible puisque bordant la rivière de Crac’h. C’est une de nos grandes préoccupations, le maintien de la qualité de l’eau l’activité ostréicole est tributaire de ces actions et nous sommes très attentifs avec le concours actif et efficace du SMLS.
L’installation de la fibre optique avec 1 660 prises prévues en 2018 avec une participation d’AQTA de 445 € / prise soit 738 700 €.
Concernant le logement, le PLH devrait nous permettre des aides pour le développement du Bocéno. AQTA met à la disposition de tous la maison du logement, organisme important s’il en est pour trouver des solutions à la rénovation des logements et aux aides possibles.

Cette année, nous avons accueilli des manifestations importantes.
La semaine du Golfe en mai. Au Fort Espagnol, nos ostréiculteurs Benoît et Dominique MADEC et Arnaud et Jean LE MEITOUR accueillent les petites flottilles pour une dégustation d’huitres. A terre c’est la fête. Chacun en garde un bon souvenir.
Au mois d’août, ce fut le Comice agricole et ostréicole. Le monde agricole s’était mis sur son 31 pour accueillir de très nombreux visiteurs venus à leur rencontre. Un beau succès. Merci au Président Serge BELZ et à son équipe.
Cette année, au mois d’août nous accueillerons le concours départemental du cheval breton. Un évènement à ne pas manquer.
Autre évènement important cette année, les 50 ans du Cercle Celtique au mois de juin.
Je n’oublie pas toutes les manifestations organisées par les associations qui rythment la vie communale. Pardons, fête du pain, fête des vieux métiers, théâtre, concerts, fête du jeu, courses cyclistes et celles organisées par le commune carnaval, soirées aux chênes.
Merci à tous les bénévoles, chevilles ouvrières de ces associations.

Parlons maintenant du personnel.
Personne ne doute du rôle important très important même qu’il tient dans la vie communale. Il est des moments où la vie de certains d’entre eux prend un tournant qui provoquera des changements importants dans les habitudes de chacun de nous. Le départ en retraite de Francis MADEC sera un évènement fort le 1er février.
Francis MADEC entre à la commune à l’âge de 20 ans, le 1er avril 1978 comme ouvrier d’entretien de la voie publique. Ils sont alors 2 agents puis 3 en 1981. De l’entretien des voies communales au ramassage des ordures ménagères, quelquefois fossoyeur et enfin garde-champêtre lors du départ à la retraite d’Alphonse. Francis exerce toutes les fonctions cependant que la commune se développe et se structure. Il assure dès 1999 l’encadrement des services techniques qui comptent 8 agents puis est nommé responsable en 2006. Il occupe cette fonction jusqu’à ce jour, encadrant 11 agents. Depuis le 2 janvier, il est accompagné de son successeur Nicholas MOTHIRON.
Après presque 40 ans passés au service des Crac’hoises et des Crac’hois, merci Francis pour tout ce que tu as fait.
Nicholas MOTHIRON, 40 ans, arrive d’Auray où il était employé au sein de l’intercommunalité AQTA comme agent en charge de la programmation des travaux dans les domaines de l’eau et de l’assainissement depuis 2014, après avoir occupé ce même poste pendant plus de 10 ans au sein du Syndicat mixte de la région Auray-Belz-Quiberon-Pluvigner (SABQP). Il prendra la direction des services techniques le 1er février au départ en retraite de Francis MADEC.

Deuxième évènement important, le départ en retraite d’Hervé DERRIEN le 1er mai. Hervé est arrivé à Crac’h le 1er janvier 2006. Il nous venait de Josselin et de Batz sur Mer. Ces 12 années passées comme directeur général des services de la commune n’ont pas été un long fleuve tranquille. Pendant ces années, il a eu à mener des dossiers complexes qui souvent difficiles :
- L’aménagement foncier
- L’application intransigeante de la loi Littoral et son cortège de recours
- La rédaction du PLU
- Les divers dossiers de constructions scène de l’espace les chênes, Mairie, Espace de l’Océan
- Les dossiers de subventions
Hervé a toujours su être à la hauteur de sa tâche, a toujours su exercer la veille juridique indispensable à son rôle, a toujours su être l’homme clef de l’administration communale.
Merci Hervé pour ce travail immense.

Autre départ à la retraite en 2018, celui de Jean-Paul COUGOULIC prévu le 1er septembre. Jean-Paul est arrivé le 24 août 1981 aux services techniques. Il exerce ses fonctions principalement au service espaces verts et assure le remplacement du responsable lors de ses absences. Nous aurons l’occasion d’en reparler.
Autres mouvements de personnel. En 2017, nous avons accueilli Alexandre BAUDRY au service technique et Patricia GRAVÉ au service des enfants.
Emanuela CIFFRÉO-ANTONIOTTI et Delphine PLUMER auront la lourde tâche d’animer l’espace de l’Océan dès septembre.

Deux membres du personnel vont se voir remettre une médaille des collectivités territoriales.
Martine LE BAGOUSSE reçoit aujourd’hui la médaille vermeil pour ses 30 ans d’activité. Martine est entrée à la commune le 1er octobre 1987. Elle exerce en qualité d’ATSEM auprès des enfants de l’école maternelle des 2 rivières, elle anime aussi les TAP. Félicitations Martine et merci de mettre autant de cœur et de convictions dans tes fonctions près des enfants.
Bernard LE QUELLEC reçoit aujourd’hui la médaille d’argent pour ses 20 ans d’activité. Bernard est entré à la commune le 1er octobre 1997. Il travaille au service technique principalement à l’entretien des bâtiments en qualité d’électricien. Félicitations Bernard et merci pour ton courage et ton dévouement dans l’exercice de tes fonctions.

Pour terminer, je vous demande encore un peu de patience. J’ai un bel ouvrage à vous présenter.
Pour marquer le centenaire de la guerre 14-18. Quatre historiens, Gildas BRAZO, Alain CADUDAL, Robert MALARD et Pierre LE MEITOUR qui nous a quitté il y a quelques mois se sont lancés dans une recherche longue et complexe sous la conduite de Laurent PICARD :
Retrouver les circonstances dans lesquelles les enfants de Crac’h ont disparu ou sont morts pour la France.
5 années de travail acharné ont donné naissance à cet ouvrage qui fait revivre ces hommes : chaque famille Crac’hoise y trouvera un parent.
Cet ouvrage de grande qualité a obtenu une reconnaissance nationale : le label centenaire de la grande guerre.
Je voudrais qu’on les applaudisse et je me ferai un plaisir de leur remettre la médaille de la commune.