» HISTOIRE & PATRIMOINE » Histoire

Histoire

» Préface du livret "Eglise et Chapelles" de Joseph DANIGO

 

Le bourg de Crac'h occupe une position dominante au centre de la presqu'île formée par la rivière du même nom et celle d'Auray. Cette langue de terre a attiré de bonne heure les hommes, lancés, semble-t-il, à la poursuite du soleil couchant. Aussi la densité des mégalithes y est particulièrement forte et quelques-uns des plus prestigieux se situent à Locmariaquer qui en est la pointe extrême.

Les Romains y établirent une ville assez importante pour être dotées d'un théâtre face à la mer. Pour relier et ravitailler  cette agglomération, on a construit des voies qui, par la force des choses, empruntaient le territoire de l'actuelle commune de Crac'h. A Rosnarho se voient les vestiges d'un aqueduc qui puisait son eau sur la rive gauche de la rivière d'Auray. On parle aussi d'un pont de bois, à la hauteur de Kerentrech, d'où l'on a retiré de la vase, au XVIIIé siècle, des poutres bien conservées. La tradition garde, en effet le souvenir d'un "pont de César" dit encore "pont des Espagnols", sans doute parce qu'il y avait eu, en aval, au temps de la Ligue, un fort espagnol.

Les émigrés, venus de Grande-Bretagne au Vè et au VIè siècle, ont colonisé les territoires de Crac'h à tel point que tous les noms de lieux sont empruntés à leur langue, à commencer par celui de la paroisse. Crac'h, selon toute vraisemblance, est une variante de "Kreac'h, kreh" qui signifie : butte, colline. Le bourg s'est établi, en effet, au sommet d'une éminence que certains prétendent en partie artificielle.

 

Les Bretons étaient christianisés et nous ont laissé quelques traces de leur foi qui remontent au Haut Moyen Âge. Une croix marque le sarcophage de Lomarec que l'on date de l'époque mérovingienne. De même une croix pattée et hampée se voit sur la stèle du Château-Gaillard à Vannes, qui provient de Mané-Justice en Crac'h. La chapelle de l'Ermitage, à Locqueltas, passée sous le patronage de Saint-Gildas, rappelait la présence, en ce lieu, d'un lointain ermite. Le Moustoir tire son nom d'un petit monastère comme il en a existé beaucoup en Bretagne.

 LivretdanigoLe livret est épuisé, et n'est donc plus disponible.